ARTICLES



15 octobre 2000

Quoi faire pour retrouver son animal perdu ?

Saviez-vous que tout chien ou chat qui ne se trouve pas sur le terrain de son propriétaire ou qui n’est pas en laisse est considéré comme un animal errant ?

Dans les faits, ceci signifie que votre chien pourrait se faire embarquer pour la fourrière lors de sa promenade matinale… Minet pourrait de la même façon disparaître suite à sa partie de chasse chez le voisin. Les autorités municipales ont le pouvoir de faire appel aux services de la patrouille canine pour attraper tout animal errant, qu’il ait ou non une médaille au cou. Le retour de votre compagnon à la maison dépend alors d’une suite d’évènements dont la plus importante est l’identificationrapide du propriétaire avant l’euthanasie de l’animal.

Citons comme exemple la Ville de Prévost : un animal qui n’est pas réclamé pourrait être euthanasié après un délai de 10 jours, même s’il est enregistré à la municipalité, alors qu’un animal non enregistré le sera après seulement 6 jours. On a donc intérêt à avertir rapidement la fourrière en cas de perte d’un animal !

Il existe plusieurs façons d’identifier un animal, dont l’enregistrement à la municipalité (médaille avec un numéro), la médaille de rage fournie lors de la vaccination annuelle chez le vétérinaire, le tatouage, ou encore la micropuce électronique placée sous la peau de l’animal par le vétérinaire.

Dans le cas des médailles, il s’agit sûrement du moyen le plus simple et le plus rapide d’identifier le propriétaire d’un animal Il arrive toutefois fréquemment que le chien perde son collier, ou qu’un chat n’en porte tout simplement pas pour des raisons de sécurité (étranglements). Il y a aussi le fait que les bureaux municipaux sont fermés la fin de semaine, ce qui peut nous faire perdre de précieuses journées… On peut généralement rejoindre le vétérinaire en tout temps pour faire identifier un animal à partir d’une médaille de rage.

Pour ce qui est du tatouage, il n’est pas toujours facile de le lire sans raser les oreilles ou l’abdomen. Également, un tatouage peut parfois être difficile à lire correctement, étant parfois partiellement illisible… De plus, on doit ensuite retrouver l’éleveur ou l’organisme qui tient le registre des tatouages afin de retrouver le propriétaire, ce que font très rarement les fourrières compte tenu du temps requis pour ces recherches.

Enfin, la micropuce électronique, introduite depuis déjà quelques années sur le marché, constitue un moyen simple et efficace pour identifier de façon sécuritaire et permanente votre chien, chat ou autre animal domestique. Cette structure, de la taille d’une mine à crayon, est introduite sous la peau de l’animal par une seringue, comme un vaccin, entre les épaules. Elle émettra pendant 75 ans, donc bien au-delà de la vie de votre animal, un code unique qui sera lu par un lecteur à micropuce en moins de 10 secondes. Chaque animal est enregistré sur une base de données nord-américaine qui comprend entre autres le Canadian Kennel Club et l’Association de Médecine Vétérinaire Canadienne.

Le désavantage de cette méthode est que peu d’organismes de la région possèdent présentement un lecteur à micropuce. Toutefois, nous commençons à identifier de plus en plus d’animaux de cette façon, et les fourrières ainsi que les municipalités de la région ont été avisées que notre lecteur est disponible en tout temps gratuitement. Il est à espérer que cet outil peu coûteux se retrouvera bientôt dans toutes les fourrières municipales.

Nous recommandons les précautions suivantes afin de retrouverrapidement votre animal perdu :

  1. S’assurer que votre animal soit enregistré à la municipalité.
  2. S’assurer qu’il soit bien identifié à l’aide d’une médaille ou d’une micropuce.
  3. Dès que la disparition d’un animal est notée, il faut appelerrapidement toutes les fourrières de la région pour retrouver celui-ci avant qu’il n’ait été euthanasié.
  4. Si vous partez en vacances, avertissez vos voisins ou amis qui ont la garde de votre animal d’appeler aux différentes fourrièresrapidement suite à sa disparition.

Une belle histoire pour terminer cette chronique : une semaine à peine après nous être équipés d’un lecteur à micropuces, une belle chienne de race Berger Allemand, sans médaille, s’est réfugiée à l’hôpital. En testant à tout hasard pour la présence d’une micropuce, mon lecteur indique à ma grande surprise que la chienne est « pucée » ! Nous avons pu retrouver les propriétaires de Nika en quelques instants grâce à ce petit gadget sous la peau !

Dr Simon Lachance, mv