ARTICLES



15 septembre 2020

Nourrir son chat 1 fois/jour…. vraiment ?

La semaine passée, La Presse a publié des conclusions tirées d’un article rédigé par un groupe d’experts de l’Université de Guelph sur un mode alimentaire qualifié « d’idéal » pour nos félins. Les chercheurs de cette étude recommandent un mode alimentaire d’un seul repas par jour.
Rapidement, la communauté vétérinaire a réagi à cette conclusion générale et non-nuancée et prône plutôt la prudence. Il est hasardeux d’entreprendre un mode alimentaire à 1 repas par jour sans consulter au préalable votre vétérinaire. Cette discussion est indispensable afin d’être prévenu des conséquences sur la santé physique et psychologique de votre animal. Il est aussi important d’établir si votre animal a un profil compatible avec ce type d’alimentation. Il peut être simpliste de croire que tous les félins peuvent manger en un seul repas par jour. Tout comme les humains, la population féline démontre des variabilités dans le métabolisme, la conformation, les antécédents, l’âge, le mode de vie et les relations sociales qui peuvent venir interférer avec un mode alimentaire unique.

De manière générale, la recommandation nutritionnelle la plus acceptée au sein de la communauté vétérinaire tend à aller vers un mode alimentaire à multiples repas quotidiens (entre 2 et 6 repas/jr). Voici les arguments médicaux qui soutiennent cette recommandation.

-En mangeant plusieurs repas par jour, le chat ira boire plusieurs fois. En vieillissant, le chat est prédisposé à la déshydratation et même à l’insuffisance rénale. Ainsi, s’il boit tout au long de la journée, il aura moins de risque de se déshydrater.
-Le fait de manger plusieurs fois par jour normalise la glycémie sanguine ainsi que stabilise le pH urinaire. Encore ici, nous axons sur une prévention de maladies hormonales qui font surtravailler le pancréas ou le foie ainsi que la prévention des cristaux urinaires.
-Le fait de nourrir votre chat régulièrement l’occupe et évite qu’il mange des corps étrangers ou effectue du pica (manger compulsivement des objets non comestibles). Il est normal pour un chat de « chasser » son repas, telle une souris. Il a donc besoin d’être stimulé comme en nature où la prédation est vitale pour son équilibre psychologique.
-Il est erroné de croire que le chat nourri plusieurs fois par jour sera automatiquement en surpoids. Il est facile de calculer les portions multiples destinées dans une journée. En mangeant plus souvent, le chat sera moins goinfre, satisfait et rassasié plus longtemps et pourra même suivre un programme de perte de poids. Il sera également moins fragile à vomir sans arrêt car son débit alimentaire sera plus lent et sain.

Les conclusions de cette étude sont discutables. D’abord, cette étude a été effectuée sur 21 jours (temps trop court). Seulement 10 chats faisaient partie de cette étude (échantillon trop petit). Il y a eu des évaluations sanguines des hormones de satiété de calculées dans le sang, mais aucune mention sur l’attitude de ces 10 chats presqu’à jeun toute la journée (évaluation partielle des patients). Nous comparons aussi les chats à des lions! Cette analogie est presqu’aussi désuète et imparfaite que de comparer les chiens à des loups! En résumé, les paramètres de cette étude manquent de solidité et de valeur scientifique. Donc, avant de modifier un aspect primordial de la vie de votre animal, assurez-vous de prendre vos informations de sources fiables et capables de vous valider les avantages et les risques à faire ces choix.

Dre Valérie Desjardins, médecin vétérinaire