ARTICLES



24 octobre 2014

La famille s’agrandit

De retour d’un congé de maternité de presqu’une année et demie, je reprends les rênes de mes chroniques vétérinaires mensuelles. Pour le moment,  le retour au travail se déroule  sans anicroches majeures, mais il faut que je m’accorde du temps pour retomber  dans mes petits souliers! Et pour rajouter aux nouveautés, depuis cet été  nous informatisons nos dossiers! C’est un nouvel apprentissage, qui ne se fait pas sans efforts, croyez-moi….

Le sujet de mon article de ce mois-ci rejoint particulièrement bien ma nouvelle vie de famille et je crois qu’il devrait en intéresser plus d’un puisque l’on se fait souvent questionner à ce propos.
L’introduction d’un enfant dans un foyer lorsque vous posséder des animaux domestiques.

D’abord, pour les chats sachez que tout est une question d’odeurs. Que ce soit pour délimiter un territoire, manifester une émotion, prévenir d’un geste ou démontrer une préférence, les félins utilisent leurs phéromones pour communiquer et passer leurs messages aux autres animaux. Je me souviens très bien qu’au tout début, la chambre de mon bébé était un « nouveau » territoire d’exploration pour mes deux chats, les meubles étaient des objets « vierges » prêts à être marqués d’odeurs, son lit  un endroit douillet où ils étaient évidemment bannis (et qui créait l’effet contraire…)  Interdisez  un endroit ou un meuble à un chat et il en fera son premier objectif de vie!
Et si possible, ne faites pas votre nouvelle chambre d’enfant si la pièce appartenait aux chats préalablement! Ils ne comprendront pas pourquoi leur pièce n’existe plus et pourront vous bouder…ah les chats!  Il est donc important qu’ils sentent les doudous, les jouets, le bébé et une fois démystifié, votre petit bébé fera partie du décor comme une banale plante dont les chats se désintéresseront!  L’exemple est réducteur je l’avoue, mais ce que je cherche à vous dire est que les chats détestent les cachettes et tout ce qui leur est banni deviendra potentiellement une menace ou un compétiteur qu’ils voudront connaître. Si vous êtes ouverts à les laisser voir ou être présents au moment de l’allaitement par exemple, ils seront plus calmes et moins propices à développer des gestes indésirables ou rechercher votre attention par des mauvais coups.  Il se peut également qu’ils s’éloignent volontairement de votre bébé chéri. Les félins aiment bien le calme, le silence et la tranquillité. Ils seront curieux au début, mais une fois satisfaits et au courant du nouvel arrivant, ils s’en lasseront assez rapidement.
Pour ce qui est des chiens, l’important est que votre bébé devienne un membre de la meute à part entière. Les chiens doivent établir leur rang par rapport au nouveau membre et évidemment le voir comme un allié. Il est donc intéressant de récompenser positivement à l’aide de gâteries vos chiens lorsque vous êtes avec bébé. Ce que nous voulons créer est un lien bébé-renforcement positif qui calmera les animaux et ne les angoissera pas du temps autrefois alloué à eux que vous donnerez maintenant à votre nouveau bébé.

En fait, ce qu’il est important est que vous trouviez l’équilibre entre le fait que oui, il faut effectuer une supervision bébé-animal adéquate, mais que non, les animaux ne doivent pas être laissés à l’écart. Ils ont une place au sein de la famille qui ne peut qu’être bénéfique pour le développement de votre enfant à long terme.


Dre Valérie Desjardins
Hôpital vétérinaire Prévost