ARTICLES



15 décembre 2000

Comment éviter les accidents pendant la période des fêtes ?

Comme vous le savez, la période des fêtes est caractérisée par une foule d’activités qui sortent de l’ordinaire, et dont nos compagnons poilus ne sont pas habitués.

Citons comme exemple la surabondance de nourriture, dont le traditionnel ragoût de pattes de cochon, la dinde, la tourtière et les gâteaux de toutes sortes ! Dans l’effervescence des rencontres familiales et conviviales, nous sommes naturellement moins attentifs à ce que mangent nos chiens et chats, qui s’en donnent souvent à cœur joie dans les restes de table laissés sur le comptoir. Nous sommes aussi souvent enclins à les gâter davantage en leur donnant à manger toutes sortes de petites gâteries dont ils n’ont pas l’habitude.

Autre exemple typique du temps des fêtes : le fameux sapin de Noël. Tout enguirlandé de belles décorations qui enchantent l’œil, il attise énormément la convoitise de nos petits amis sur pattes ! Les guirlandes, emballages et rubans de cadeaux, et particulièrement les célèbres glaçons aux reflets métalliques qui attirent beaucoup les chats, constituent autant de dangers lorsque ingérés par inadvertance.

On pourrait aussi parler du Poinsettia, cette superbe plante rouges, mais qui est malheureusement toxique, donc à mettre hors de portée des animaux et jeunes enfants.

La période des fêtes est ainsi propice, comme nous le constatons tous en tant que vétérinaires, aux gastro-entérites dues à une alimentation trop riche, trop sucrée, ou tout simplement trop abondante pour l’estomac de nos animaux. Sans parler des corps étrangers coincés dans le système digestif de nos amis canins et félins (glaçons, guirlandes, os de dinde, etc.), qui nécessitent souvent une chirurgie risquée et coûteuse pour le propriétaire.

Il s’agit donc d’être prudent en ne changeant pas de façon draconienne les habitudes alimentaires de nos animaux, donc surveillance et prudence sont de mise ! Il suffit de leur acheter des gâteries-santé, si nous voulons leur faire un petit cadeau ! De plus, installons nos décorations de telle sorte que les animaux n’y aient pas accès, et surtout évitons les petits glaçons dans notre arbre de Noël !

Finalement nous vous conseillons également de prendre une décision judicieuse si vous cherchez un animal de compagnie à donner en cadeau. C’est un choix qu’il faut prendre en tenant compte de toutes les responsabilités reliées à la possession d’un animal. Nous euthanasions malheureusement trop de jeunes chiots ou chatons quand vient le printemps… Le petit bébé tout mignon acheté à Noël s’est alors transformé en adolescent turbulent !

Joyeuse période des fêtes !

Dr Simon Lachance, mv